Photographie

Obtenir un rendu cinématique sur Photoshop via les LUTs (débutant)

Au sommaire
  1. QU'EST-CE DONC, UNE LUT ?
  2. LES ESPACES COLORIMÉTRIQUES EN VIDÉO
  3. LE TUTORIEL
  4. IMPORTATION DE LA PHOTOGRAPHIE ET RÉGLAGES DE L'ESPACE
  5. RECADRAGE ET IMPORTATION DE LA LUT
  6. PEAUFINAGE DANS CAMERA RAW
  7. RENDU FINAL
  8. OÙ TROUVER DES LUTS ?
  9. LUTS GRATUITES
  10. LUTS PAYANTES




QU'EST-CE DONC, UNE LUT ?

Le terme LUT est le sigle anglais de Look Up Table, qui se traduit en français en Table de correspondance. C’est un fichier informatique qui contient plusieurs valeurs comme le contraste, la colorimétrie, la luminance, etc. L’avantage d’un fichier LUT est que c’est un fichier texte qui le rend universel: il est compatible avec Windows, Mac OS et Linux et peut être lu par tout logiciel de montage vidéo ou de post-traitement photo.

La LUT est principalement utilisée en vidéo pour avoir une base d’étalonnage à appliquer sur une image filmée en LOG. Cet usage permet donc de réaliser plus rapidement un ajustement de la colorimétrie sur une vidéo. Une LUT peut être utilisée directement lors du tournage dans un moniteur d’enregistrement pour avoir un aperçu des modifications de colorimétrie qui seront appliqués en post-production.

Il existe deux formats, la LUT 1D et la LUT 3D. Cette dernière est plus complexe et contient donc plus d’informations

LES ESPACES COLORIMÉTRIQUES EN VIDÉO

En vidéo il existe deux principaux gamut : le REC.709 et le REC.2020, aussi surnommé BT.2020. Le REC.709 est identique au sRVB, tandis que le REC.2020 englobe plus de couleurs que le Adobe 98 mais moins que le Prophoto RVB.

Le REC 709 est tout de même actuellement le standard en vidéo. Le Blu-Ray Disc utilise d’ailleurs ce gamut, tandis que l’Ultra HD Blu-Ray Disc avec la certification HDR contiendra le gamut REC.2020, permettant d’afficher plus de couleurs sur un écran compatible

Gamut REC.709 (Wikipédia)
Gamut REC.2020 (Wikiwand)

LE TUTORIEL

IMPORTATION DE LA PHOTOGRAPHIE ET RÉGLAGES DE L'ESPACE

Lorsque Photoshop est ouvert, il faut se rendre dans le menu « Fichier » puis « Ouvrir » (vous pouvez aussi utiliser le raccourci « Ctrl + O »). Il faut ensuite aller récupérer la photographie désirée en format RAW. Pour ce tutoriel, je vais réaliser la démonstration sur un RAW 14Bit issue d’un Nikon D750.

Lorsque le fichier RAW est sélectionné et ouvert dans Photoshop, la fenêtre de Camera RAW s’ouvre. Camera RAW va permettre de régler l’espace colorimétrique et d’effectuer d’autres manipulations optionnelles. Ici, ce sont celles pour les RAW de chez Nikon.

Au bas de la fenêtre de Camera RAW, il y a un bouton avec du texte blanc (encadré en rouge sur l’image). Il est réglé par défaut sur l’espace colorimétrique « sRGB IEC61966-2.1 sur 8Bit ». Je clique sur ce texte pour afficher une nouvelle fenêtre de réglages.

Dans la section nommée Espace Colorimétrique, je vais rechercher l’espace nommé « REC.2020 Gamma 2.4 ».

Dans la case nommé « Profondeur », je vais sélectionner le 16bits/couche. Cela vas me permettre d’avoir une photographie avec plus de nuances.

Dans les grandes lignes, le 8 bits affiche 16 millions de nuances de couleur tandis que le 16 bits affiche plus de 281 mille milliards (de mille sabord) de nuances de couleur. 

Étape optionnelle pour RAW de chez Nikon:

Lors de la sortie du Nikon D810 en 2016. Nikon a introduit un Picture Control nommé FLAT. Ce profil donne un coté plus plat à une image en étant moins contrasté. Cela permet de se rapprocher d’une courbe logarithmique, souvent appelée LOG en vidéo. Cette courbe LOG permet à la caméra de filmer avec une image très laiteuse, cela étant causé par l’absence de saturation ou de contraste. Le LOG permet de profiter de toute la dynamique du capteur. Le mode FLAT de Nikon est malgré tout très loin du LOG, mais il est mieux que rien.

En restant dans le profil nommé Adobe couleur, lors de l’application de la LUT, vous obtiendrez image plus saturée !

Une fois l’image préparée à l’import dans PS via CameraRAW, un message d’alerte sur la non concordance des profils colorimétriques s’affiche. Dans mon cas, Photoshop est par défaut réglé sur l’espace colorimétrique « ProPhoto RVB ». Or, je souhaite ouvrir ma photographie dans un espace différent. Il faut donc choisir la première option qui indique à PS d’utiliser cette fois ci le REC.2020.

RECADRAGE ET IMPORTATION DE LA LUT

Maintenant que la photographie est importée dans PS, on viendra déverrouiller le calque. Il est actuellement verrouillé pour que le calque de fond soit constamment en bas de la hiérarchie. Puisqu’il est gardé en bas, toutes les modifications affectent l’image de base. Or, il faudra glisser un calque en dessous pour rajouter ma petite fantaisie des bandes noires.

Pour ce faire, il suffit de cliquer sur le cadenas qui permet de déverrouiller le calque (encadré en rouge dans l’image). On crée ensuite un nouveau calque grâce au bouton (encadré en bleu) ou via le raccourci Maj + Ctrl + N. On glisse finalement ce nouveau calque sous l’image.

Pour commencer à donner un look cinématographique à l’image, on recadre dans un des ratios standards avec le raccourci C. Ici, ce sera dans le ratio Vista Vision, aussi appelé standard Américain (de sa sur-utilisation dans les films américains). Ce ratio est de 1,85 pour 1. On valide le recadrage avec la touche entrée.

Maintenant que la photographie est dans le bon ratio, on va la recadrer de nouveau au format 16/9ème pour venir créer le vide qui permettra de mettre les bandes noires. On sélectionne le calque vide créé plus tôt et on appuie sur la touche C. Par défaut, PS ajuste le recadrage 16/9 pour qu’il ne déborde pas. Or, il nous faut une image avec le haut et le bas vide. Il faut donc que la case « Contenu pris en compte » (encadrée en rouge dans l’image) soit décoché. Autrement, PS va automatiquement remplir le vide en tentant de recréer les pixels absent.

Il ne reste plus qu’à peindre le calque vide en noir avec l’outil pot de peinture. On appuie donc sur la touche G. Dans le cas où vous n’avez pas le noir dans votre nuancier, appuyez sur la touche D pour le réinitialiser.

Maintenant, il ne reste plus qu’à importer la LUT. On se rend donc en bas à droite sur l’icône en forme de cercle découpé en deux. On insère finamenet le calque d’effet nommé « Correspondance de couleur ».

Une fois que le calque est importé, une fenêtre nommée « Propriétés » devrait s’ouvrir. Autrement, il suffit de cliquer sur l’icône du cercle coupé en deux (encadré en rouge dans l’image). Dans cette fenêtre, on se rend dans la case nommée Charger 3D LUT pour faire apparaître le menu déroulant. Si vous n’avez pas téléchargé de LUT, PS en inclus par défaut. Si, comme moi, vous avez téléchargé des LUTs, choisissez Charger 3D LUT pour aller chercher votre LUT dans l’explorateur de fichier.

Je suis parti sur une LUT 3D de chez Lens Distortions, simplement par curiosité. Vous trouverez en fin d’article un sélection de liens vers des LUTs gratuites et payantes.

Une fois chargée, la LUT s’applique automatiquement. Toutefois, le travail n’est pas terminé ! Il faudra encore aller peaufiner les réglages dans Camera RAW pour revenir, par exemple, remonter l’exposition et ajuster le contraste.

PEAUFINAGE DANS CAMERA RAW

Pour venir travailler dans Camera RAW avec la LUT, il faut fusionner deux calques: la photographie et celui contenant la LUT. Pour réaliser la fusion, il faut maintenir la touche Ctrl enfoncé tout en cliquant sur les deux calques pour les sélectionner. Une fois fait, il est préférable de dupliquer les deux calques avec le raccourci Crtl + J pour avoir les calques séparés en cas de problème. Finalement, on effectue la fusion avec le raccourci Ctrl + e.

Pour réaliser les corrections, on se rend dans « Filtres » puis « Camera RAW » ou on utilise le raccourci « Maj + Ctrl + A ».

Voici ce que j’ai ajusté ici. Dans Camera RAW, dans l’onglet « réglages de base » je commence par réchauffer ma balance des blancs avec la Température. Je remonte mon exposition pour exposer en premier mon visage. Je diminue ensuite le contraste de l’image pour gagner en détail dans les ombres. Avec l’augmentation d’exposition, j’ai dû baisser mes tons clairs pour avoir plus de détails dans le ciel et j’ai remonté les tons foncés pour gagner encore plus de détails dans les ombres.

Avec les tirettes des blancs et noirs, je viens rajouter du blanc dans les hautes lumières et du noir dans les basses lumières pour éviter d’avoir une image trop laiteuse.

Je finalise dans cet onglet avec la vibrance et la saturation.

Je vais ensuite dans l’onglet « Courbe des tonalités » pour réaliser une courbe en zig zag ou je baisse mes hautes lumières; j’augmente mes tons moyens et baisse mes basses lumières. Ce genre de courbe me permet de gagner en détails dans les hautes lumières, supprimer de l’ombre (notamment sur mon visage et dans les cheveux) et vient ajouter du contraste.

Si vous avez envie de faire une sorte de sauvegarde de vos réglages durant le processus, on peut à nouveau dupliquer le calque. Dans mon cas, je duplique l’image juste avant d’appliquer quelques effets non-essentiels.

Sur ce nouveau calque, on retourne dans Camera RAW. Je vais venir appliquer du grain argentique pour donner une texture plus cinématographique et j’ajoute un vignettage pour refermer ma photographie.

RENDU FINAL

Ma version finale diffère légèrement du tutoriel. J’ai effectué un traitement plus poussé sur mes yeux, qui sont flous à cause d’un ratage de mise au point (les joies de faire la mise au point via l’application Nikon WMU…). J’ai aussi opté pour l’Univision, (ratio 2 pour 1) à la place du Vistavison pour marquer un peu plus les bandes noires.

OÙ TROUVER DES LUTS ?

LUTS GRATUITES

Presetpro (site disponible en anglais)

Filtergrade (site disponible en anglais et obtention des LUTS via inscription à la newsletter)

Shutterstosk (page web disponible en anglais référençant divers packs)

Color Grading Central (site web disponible en anglais)

LUTS PAYANTES

Lutify (site disponible en français)

Lens Distortions (site disponible en anglais)

Vision color (site disponible en anglais)

Triune Digital (site disponible en anglais)



Jeune photographe professionnel de mariages, portraits, couples et grossesses. Vidéaste a mes heures perdues, ainsi que gameur PC
Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Scroll to top